Payer grâce à la biométrie, c'est possible ?

Payer grâce à la biométrie, c'est possible ?

Nouvelles technologies associées à de nouvelles utilisations, le système biométrique n'a vraiment plus de limites. Au-delà d'une simple application de sécurité, la biométrie pourrait devenir un mode de paiement pour les années à venir. Le paiement biométrique désigne l'ensemble des techniques qui permettent de reconnaître automatiquement un individu via ses caractéristiques physiques et biologiques.

Des professionnels œuvrent dans ce domaine à l'instar du groupe Semlex. C'est une entreprise belge dirigée par Albert Karaziwan constituée de différentes sociétés actives dans la biométrie et les documents identitaires. Elle collabore aujourd'hui avec plus de 20 pays.

Caractéristiques du paiement biométrique

Avant tout, la biométrie concerne toutes les données personnelles relatives aux caractéristiques physiques, physiologiques ou comportementales d'un individu. Ces données font office de garantie pour sécuriser les moyens de paiement. Quand il est question de paiement, les mesures physiologiques les plus usitées sont les empreintes digitales, la forme de la main, du doigt, l'œil ou la morphologie. Ces techniques vont bientôt se généraliser pour les paiements par carte par exemple.

L'utilisation de la biométrie se répartit en deux groupes dont l'identification et l'authentification. Jusqu'à présent, l'identification concernait la délivrance de papier d'identité. En d'autres termes, il faut confronter les éléments biométriques avec les informations en possession de l'État afférents aux citoyens qui sont déjà fichés. C'est un moyen efficace pour s'assurer qu'une personne n'essaye pas d'usurper l'identité d'une autre personne.

Fonctionnement du processus d'achat biométrique

Suite à des tests réalisés auprès d'un bon nombre de personnes, le dispositif repose sur un élément sans contact sécurisé qui va stocker les données biométriques de l'utilisateur. Cela concerne également les données liées au paiement et celles de l'accès aux services :

  • L'utilisateur se rend auprès de son agence bancaire pour enregistrer ses données biométriques.
  • Il suffit juste de poser deux doigts sur un terminal.
  • Les informations collectées seront ensuite transmises sur un support, une carte bancaire par exemple.

L'utilisation d'un dispositif biométrique se fait en général suivant trois étapes. La première consiste à capturer les données relatives à un individu à identifier grâce à un appareil spécial comme un lecteur d'empreintes, un scan facial, etc. La deuxième concerne la conversion des informations sous forme numérique, puis la comparaison avec des points caractéristiques servant de référent. Et enfin, il y a l'autorisation ou refus du paiement dans la limite d'une marge d'erreur.

L'avantage du paiement biométrique

Trois atouts majeurs rendent la biométrie séduisante aux yeux d'un panel de personnes.

  • Le premier vient du fait que le paiement biométrique peut faire gagner du temps.
  • Le deuxième est de bénéficier des services personnalisés. D'ici quelques années, un serveur vocal pourra reconnaître la voix d'une personne et proposer des options sur mesure.
  • Et pour finir, la biométrie rassure en renforçant les précautions prises envers la protection des bases de données.

À cet effet, les empreintes digitales vont être stockées sur un premier serveur, et les identités des personnes sur un autre. La connexion entre les deux numéros est sécurisée par cryptage et stockée dans un boitier bien sécurisé, qui se bloque en cas de déplacement.

Le support personnel sécurisé peut prendre plusieurs formes dont une carte à puce, un porte-clés ou encore un téléphone mobile. Les utilisations pourraient aussi aller au-delà du cadre de paiement dans les commerces de proximité et s'étendre sur le web.